Jardins et potagers
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (pas encore de vote)
Loading...

Comment faire son propre compost ?

Le compostage réduit les déchets de votre domicile, aide à l’environnement et permet de rebooster vos parterres de fleurs ou votre potager. Je vous propose de commencer à faire votre propre compost à partir de ses simples conseils de base.

De nos jours, encore trop peu de ménages utilisent un composteur alors que cela permet d’éviter de jeter la plupart des déchets organiques. Le compostage permet d’alléger les charges d’enfouissement tout en créant de la nourriture pour les jardins, les potagers et les pelouses.

Comment commencer à faire son propre compost ?

Récupérez tout d’abord un conteneur sans fond, que ça soit du plastique, du métal, ou un récipient en bois qui puisse détenir environ 300 L, soit 0.3 m3. Vous pouvez également en acheter dans le commerce, en général ils sont plus pratique qu’un simple conteneur avec une porte au dessus et un tiroir pour récupérer le compost plus facilement. Placez votre composteur sur le sol dans un endroit ombragé de votre jardin. Sur le comptoir de la cuisine, mettre un petit récipient à couvercle pour récupérer ce qui est compostable lorsque vous cuisinez, une fois plein vous pourrez l’amener à votre composteur, ça vous évitera les nombreux aller-retour au fond du jardin.

Quels aliments peuvent aller dans le bac à compost?

Les épluchures de fruits, le marc de café (et filtres en papier), les œufs et les restes de légumes. Ne surtout pas composter la viande, le fromage ou le poisson, car ils attirent les animaux. Et évitez l’huile de cuisson, qui attire les insectes.

Quoi d’autre?

Toute la matière organique. La plupart de votre compost doit être composé de matières sèches, comme le journal déchiré, les brindilles, les feuilles mortes et assiettes en papier. Ces articles contiennent du carbone, ce qui donne permet aux microbes qui décomposent la pile, de l’énergie nécessaire pour opérer. les aliments et autres produits riches en humidité, comme les tontes de gazon, fournissent la protéine dont les microbes ont besoin pour se reproduire. Vous obtiendrez les meilleurs résultats avec un ratio d’environ trois sec pour un humide. Pas de soucis, si ce n’est pas parfait car le compostage est très indulgent.



Y a-t-il un entretien?

Regarder le niveau d’humidité. Le tas doit être humide, comme une éponge essorée pas complétement trempé. Si c’est trop sec, vaporisez-le avec le tuyau. Trop humide? Ajouter du papier journal déchiqueté ou des copeaux de bois.

Qu’en est-il de l’odeur?

Maintenir une épaisse couche de substance sèche, comme des feuilles mortes, au sommet de la pile, et couvrir par de nouveaux restes de nourriture avec du vieux compost. (Avoir une petite pelle à portée de main pour cela.)

Comment pouvez-vous savoir quand une pile est décomposé?

Cela prend habituellement de quatre à six mois pour le compost de tourner en un sol brun foncé ou noir avec un bel arôme terreux. Une fois que la plupart de votre pile correspond à ce profil, enlever le bac et laisser le compost finir continuer à se décomposer dans votre cour pendant quelques semaines. Placez le bac dans un nouvel endroit pour commencer une nouvelle pile.

Que faire si vous n’avez pas du tout d’espace à l’extérieur?

Vous pouvez toujours recycler les restes de nourriture si vous avez un endroit pour les décharger de manière hebdomadaire. Vérifiez auprès de votre mairie ou des producteurs locaux pour voir si il y a un site de déchargement.

Enfin, comment utiliser le compost?

Pensez-y comme une nourriture, étalez votre compost sur votre pelouse pour nourrir l’herbe, ou le mélanger dans la terre de jardin et vous obtiendrait de très bon résultats pour vos fleurs pour vos légumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *