11 conseils pour réussir la culture des potimarrons

La culture des potimarrons peut être une expérience enrichissante mais seulement si vous savez comment la réussir.

Découvrez sans plus attendre ces 11 conseils pour réussir votre récolte de potimarrons.

1. Préparez votre sol

Si vous prévoyez de cultiver vos potimarrons au printemps, vous pouvez préparer le sol dès l’automne. Les feuilles et le fumier brut doivent être incorporés au sol. Vous pouvez utiliser une houe, mais il est préférable d’utiliser un motoculteur si vous en avez un à votre disposition.

Au printemps, incorporez au sol du fumier pourri et du compost. Les déchets de cuisine fonctionnent très bien. Les potimarrons auront plus de succès dans un sol riche et meuble.

Culture des potimarrons

2. Évaluez votre espace

Ce conseil devrait être intégré au premier car la culture des potimarrons nécessite un grand espace. Les lianes d’un plant de potimarrons moyen peuvent pousser sans contrôle jusqu’à trois mètres de longueur.

L’espace doit bénéficier de six à huit heures de plein soleil par jour. Ne prévoyez aucune partie de la parcelle dans une zone ombragée.

3. Planifiez la plantation avec soin

Nous avons utilisé l’emballage des graines comme étiquette pour identifier le type de potimarron que nous avons cultivé.

Il existe différentes races de citrouilles et, à moins que vous ne souhaitiez cultiver des citrouilles géantes pour la compétition, vous devriez prévoir de semer des graines entre le 15 mai et le 15 juin.

Cette période est idéale pour les potimarrons. Vous pouvez démarrer les graines à l’intérieur jusqu’à deux semaines avant la transplantation souhaitée si vous vivez dans une région sujette aux gelées tardives et aux températures nocturnes plus fraîches.

Si vous recherchez des citrouilles miniatures, les semis doivent être effectués entre le 25 mai et le 1er juillet. Quelle que soit l’espèce choisie, il est préférable de planifier la plantation pour une récolte en septembre.

4. Protection contre le gel

Comme indiqué précédemment, si votre région est susceptible de connaître des gelées tardives, il est préférable de commencer la culture à l’intérieur et de repiquer plus tard.

La zone préparée peut être réchauffée en recouvrant le sol de plastique noir une semaine avant la plantation. Le plastique retiendra la chaleur dans le sol.

Lorsque vous êtes prêt à planter, il suffit de faire un petit trou dans le plastique et de planter les graines ou les semis qui ont été commencés à l’intérieur. N’enlevez pas le plastique tant que la menace de gel n’est pas passée. Idéalement, la température du sol ne devrait pas être inférieure à 10°C avant la plantation.

5. Veillez à ce qu’il y ait suffisamment d’espace entre les graines et les jeunes plants

Comme les lianes des potimarrons poussent de manière agressive, il peut être intéressant de placer la plante en bordure de votre jardin. Au fur et à mesure que les vignes poussent, leur croissance peut être dirigée vers l’extérieur du jardin.

Il est préférable de s’assurer qu’il y a au moins 1,5 m de distance entre les graines dans une rangée, ou si vous utilisez la méthode du monticule, n’utilisez qu’une plante ou une graine par colline.

6. Cultiver dans un espace restreint

Le palissage des vignes est une option si l’espace disponible pour la culture des potimarrons est limité. Si cette méthode est choisie, il est essentiel d’avoir des élingues robustes suffisamment solides pour soutenir les potimarrons pendant qu’ils mûrissent.

7. Apporter beaucoup d’eau aux plantes

La croissance des potimarrons dépend d’un sol meuble et riche car le sol doit pouvoir retenir une bonne quantité d’eau. Les citrouilles ont besoin de beaucoup d’eau. Vous pouvez utiliser des systèmes de goutte à goutte ou, si votre tuyau d’arrosage peut atteindre le jardin potager, utilisez-le.

Il est important de se rappeler que le feuillage doit rester aussi sec que possible. Il est recommandé d’arroser le matin afin que le feuillage, s’il est mouillé, ait le temps de sécher avant que l’air frais du soir ne s’installe.

Les citrouilles font partie de la famille des cucurbitacées et sont donc sensibles au mildiou et à l’oïdium, ainsi qu’à d’autres champignons. Une façon de prévenir ces maladies est de garder le feuillage aussi sec que possible.

Bien sûr, nous ne pouvons rien faire contre la pluie, mais la nature a une façon de prendre soin d’elle-même.

8. Déterminez votre objectif en début de saison

Si votre objectif est d’obtenir des citrouilles de grande taille, vous devez aussi en obtenir moins. Pour ce faire, pincez les fleurs restantes de la vigne une fois que trois ou quatre citrouilles ont poussé.

Si vous voulez des citrouilles plus petites et assez nombreuses, les fleurs femelles devront être enlevées au cours des trois premières semaines de croissance. Vous obtiendrez ainsi une vigne plus robuste, mais des fruits plus petits.

La fleur femelle est identifiée par un gonflement à la base de la fleur.

9. Entretenir le champ de potimarrons

Les citrouilles, comme toute autre plante, ont besoin d’un peu d’amour et de tendresse. Le carré ou les rangées doivent être désherbés régulièrement. Évitez les quantités excessives d’insecticides et d’engrais à forte teneur en azote.

L’azote est bon pour la croissance des plantes, mais s’il est ingéré en trop grande quantité, il est nocif pour le corps humain. Il peut également contaminer les nappes phréatiques à partir du sol.

10. Récolter avec soin vos potimarrons

N’essayez pas de récolter vos potimarrons tant qu’ils n’ont pas toutes une couleur profonde et relativement homogène sur l’ensemble du potimarron. Leur écorce doit être dure et, si vous appuyez dessus avec votre ongle, il résistera aux bosses et aux égratignures.

Les potimarrons doivent être récoltés avant le premier gel. Un gel léger tuera la vigne, mais ne devrait pas endommager le fruit. Lorsque vous êtes prêt à récolter vos potimarrons, utilisez un sécateur ou tout autre ustensile tranchant pour couper les fruits de la vigne.

Veillez à laisser un minimum de 6 cm de tige sur la citrouille. Veillez à ne pas porter le potiron par la tige.

11. Une bonne conservation

Les potimarrons doivent sécher pendant huit à dix jours. Le lieu de séchage doit être un endroit où la température est comprise entre 80 et 85 degrés et où l’humidité relative est élevée. Cela permet de préparer l’écorce pour le stockage.

Une fois le processus de maturation terminé, les potimarrons doivent être stockées dans un endroit frais et sec. La température idéale doit se situer aux alentours de 10° Celsius. Les potimarrons doivent être stockés en une seule couche qui ne se touche pas.

Si les potimarrons se touchent ou sont empilées les uns sur les autres, l’air ne circulera pas suffisamment pour les fruits et il se produira un excès de chaleur qui favorisera le pourrissement. Dans des conditions de stockage adéquates, vos potimarrons primés devraient durer au moins deux à trois mois.

S’il y avait un douzième conseil à donner, ce serait de cuisiner vos potimarron en une bonne soupe avec un peu de lait, une merveille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *