Jardins et potagers
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Six façons d’économiser l’eau dans votre jardin

Économiser l’eau dans le jardin est tout aussi important qu’à la maison. Le paillage, la collecte de l’eau de pluie, la plantation de plantes résistantes à la sécheresse et l’automatisation de l’arrosage peuvent aider à réduire votre arrosage

Il est important d’économiser l’eau dans le jardin pour deux raisons. Premièrement, pour économiser de l’argent si vous êtes sur un compteur d’eau. Deuxièmement, parce qu’en période de sécheresse, jusqu’à 70 % de notre approvisionnement en eau peut être utilisé dans les jardins, ce qui oblige les fournisseurs à utiliser les eaux souterraines et à les prélever dans les cours d’eau. Cela peut causer des dommages environnementaux et augmenter les prix de l’eau.

Voici donc six façons de minimiser votre consommation d’eau dans le jardin.

1) Prenez soin de votre sol

L’ajout de matière organique au sol améliore sa structure, ce qui l’aide à retenir l’humidité.
Le paillage des plates-bandes, et autour de la base des arbustes et des arbres au printemps, empêche l’évaporation de l’humidité pendant les périodes de sécheresse. Le paillage de la surface des paniers suspendus retient l’humidité.
Ajoutez des granules ou du gel retenant l’eau au compost, ou utilisez du compost avec eux déjà mélangés, à utiliser dans des paniers suspendus et des conteneurs.

2) Arrosez au bon moment

Beaucoup d’entre nous sur-arrosent nos jardins. Ce n’est pas seulement du gaspillage, cela signifie que nous faisons plus de travail que nécessaire. Pour vérifier si vous avez besoin d’arroser ou non, regardez le sol en profondeur. Si c’est humide, c’est bien, s’il est sec, il est temps d’arroser. Si vous avez un sol argileux, il peut sembler humide, qu’il soit irrigué ou non, et un sol sableux peut sembler sec, même s’il contient de l’eau. Si tel est le cas, surveillez vos plantes et lorsqu’elles commencent à montrer des signes de stress hydrique, c’est à dire lorsque les feuilles changent de position ou deviennent plus sombres, notez à quoi ressemble le sol. De cette façon, vous pouvez avoir une meilleure idée de ce à quoi ressemble votre sol lorsqu’il a trop peu d’eau.

Arroser le jardin avant qu’une sécheresse ne s’installe maintient le niveau d’humidité du sol et aide à prévenir un déficit hydrique. Vous devriez également arroser les plantes le soir quand il fait plus frais, pour réduire l’évaporation.

3) Utilisez la bonne quantité d’eau

Cela dépend du type de sol. Les sols sablonneux légers ont besoin d’être arrosés plus souvent que les sols lourds. Les sols argileux peuvent être arrosés moins fréquemment, mais nécessitent plus d’eau. La règle de base est que pour que les plantes continuent de pousser, jusqu’à 24 litres par mètre carré tous les sept à 10 jours sont suffisants. Cela représente environ deux arrosoirs et demi de 10 litres au mètre carré.

4) Utilisez les meilleures techniques d’arrosage pour vos plantes

Les asperseurs : il doivent être utilisés pour arroser la pelouse et tremper les zones non plantées, les arroseurs ont une grande couverture d’action, mais vous ne pouvez pas cibler des sections spécifiques de votre jardin avec eux.

Les tuyaux d’arrosage et arrosoirs : laborieux mais précis, utilisez-les pour arroser autour de la base des plantes sous les feuilles et laissez le sol environnant sec. Cela limite la croissance des mauvaises herbes et signifie que toute l’eau va là où elle est nécessaire.

Les tuyaux d’infiltration goutte à goutte : ils permettent à l’eau de s’infiltrer par les trous du tuyau. Ils peuvent être enterrés sous terre ou paillis, ce qui évite l’évaporation. Ils vous permettent d’arroser les plantes établies en rangées, mais sont mieux utilisés sur un sol lourd car l’eau se répand plus latéralement, couvrant plus qu’elle ne le ferait sur des sols plus légers.

Les systèmes d’irrigation automatisés : ils permettent à l’eau de s’égoutter ou de s’écouler dans les zones de culture chaque fois que vous les programmez pour le faire. Ils permettent d’économiser du temps et des efforts, c’est l’option la plus couteuse à l’achat mais la plus économique au niveau de la consommation d’eau, vous pourrez trouver différentes solutions d’ arrosage rain bird pour automatiser votre arrosage de jardin. Assurez-vous de tenir compte du temps chaud et sec lorsque vous programmez votre système.

5) Plantez des fleurs qui nécessitent moins d’eau

Certaines plantes ont besoin de moins d’eau que d’autres pour pousser comme la lavande, les palmiers, le mimosa et la verveine, pour n’en nommer que quelques-unes. Des guides existes sur les plantes résistantes à la sécheresse pour le jardin, si vous habitez dans une région chaude, prenez donc exemple sur la végétation qui vous entoure, les plantes de garrigue sont par exemple très adaptées à la sécheresse.

6) Récupérer l’eau de pluie et réutiliser les eaux usées

Même si vous vivez dans une région sèche, lors de gros orages, vous pouvez collecter beaucoup d’eau de pluie de votre toit chaque année. Évidemment, peu de gens peuvent stocker l’eau d’une année, mais si chaque foyer du pays collectait ne serait-ce que 150 litres d’eau par an, cela ferait des milliards de litres d’eau gratuite que nous pourrions tous utiliser dans nos jardins.

La réutilisation des eaux grises (eaux des bains, des douches, des machines à laver et de la vaisselle) est un bon moyen de réutiliser l’eau. Vous pouvez acheter des déviateurs d’eaux grises qui détournent l’eau de votre bain vers un système d’irrigation ou un réservoir d’eau.
Les savons et détergents ménagers sont inoffensifs pour les plantes, mais n’utilisez pas d’eau contenant de l’eau de Javel, un désinfectant, du sel pour lave-vaisselle ou des nettoyants plus puissants, qui peuvent endommager les plantes, endommager la structure du sol et constituer un risque pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *